Nouveau calendrier scolaire 2020-2023

Patrick CORRE

Le projet de calendrier qui a été arrêté arbitrairement par le rectorat sera soumis pour avis « consultatif » au Conseil de l’education Nationale le 24 septembre 2019 . Il s’agit là d’une saisine rendue obligatoire par les textes et nous savons que quel soit l’avis porté par le CEN , l’autorité académique n’en tiendra pas compte et qu’elle passera au forceps son projet de calendrier
Rappelons que le CEN est consulté pour donner des avis ou formuler des v½ux dans tous les domaines concernant l’organisation et le fonctionnement du service public d’enseignement dans l’academie

Un peu d’histoire !

L a reprise des cours fin janvier comme c'est le cas aujourdhui n'est pas tombé du ciel . Elle et le résultat de la lutte de la seule CGTR EDUC'ACTION aux cotes des lycéens .Nous avions fait échec à l’époque au projet du recteur terret qui voulait aligner notre calendrier sur celui de la métropole au mépris des spécificités climatiques de notre ile.Il voulait ainsi organiser la reprise des cours de l’été austral au 7 janvier

Pour nous la victoire que nous avions arraché n’était pas une fin en soi mais une étape pour aller encore plus loin , vers une reprise vers mi février. Plus de présence élèves pendant les périodes fraiches et moins de présence élèves pendant la période très chaude nous semble en effet cohérent et plus propice à assurer une meilleure scolarité

Le Projet de calendrier 2020/2023

Nous constatons que telle n’est pas le voie empruntée par le recteur actuel pour le calendrier 2020/2023 puisque non seulement il n’entend pas repousser la reprise des cours après l’été Austral au 15 février mais qu’au contraire il a rogné sans aucune concertation digne de ce nom de près d’une semaine cette reprise puisque qu’au terme triennal du calendrier scolaire 2020-2023 , la rentrée se fera au 23 janvier .

Pour la CGTR EDUC , le combat pour un calendrier plus adapté à nos réalités climatiques est loin d'être clos et nous sommes prêts à accompagner les éventuelles mobilisations des lycéens et parents d’élèves pour que les choses évoluent dans un sens favorable aux intérêts des élèves


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :